Nouvel Orphelin : Bolafa

 

Aidez Bolafa à rejoindre le sanctuaire Lola Ya Bonobo !

 

Nous avons seulement atteint 88.83% de la campagne. Soutenez nous !

88.83%

 

 

Situation actuelle

 

bolafa bonobo orphelin 2018 lolayabonobo

 

Le petit orphelin, que notre équipe d’Ekolo Ya Bonobo a nommé Bolafa, est un petit mâle de 2 ou 3 ans tout au plus. Après un long périple, orchestré avec brio par notre logisticien Chacal, Bofala est avec notre équipe sur le site d’Ekolo ya Bonobo en attendant  son transfert pour Kinshasa.  Véa, l’une de nos pisteuses, lui sert temporairement de maman de substitution, mais il est urgent qu’il soit transféré au sanctuaire Lola ya Bonobo pour rejoindre sa maman de substitution Niclette et les autres orphelins dans la nursery !

Mais la route est encore longue : 20 heures de pirogue séparent Bolafa de Mbandaka, puis le transport en avion jusqu’à la capitale.. Il nous faut encore réunir 3000 euros pour organiser son voyage jusqu’au Sanctuaire à Kinshasa.

 

Un sauvetage périlleux !

 

La semaine dernière, un commerçant s’est arrêté à notre bureau de Basankusu pour délivrer un message de la part du chef du village de Bongunda : un petit bonobo aurait été pris dans le piège d’un chasseur. Il nous implore de venir le recueillir et le sauver.

Chacal, notre logisticien, accompagné du Coordinateur de l’Environnement qui, à titre d’Officier de la Police Judiciaire, peut verbaliser en cas de besoin entament le trajet à moto pour aller le récupérer.  Le village de Bongunda est situé à plus de 150 km au sud de Basankusu… et les routes du Congo… sont imprévisibles.

moto

Lorsque la moto ne passe plus, Chacal loue une pirogue, puis un vélo… pour avancer. Il lui faudra 4 jours pour faire l’aller retour et ramener le petit orphelin à Ekolo ya Bonobo.

 

Une histoire trop familière 

 

Bolafa orphelin bonobo sanctuaire lola ya bonobo

 

Convaincu par le chef du village, le chasseur a remis le petit orphelin volontairement. Le petit orphelin n’a aucune blessure… la théorie du piège n’a donc pas de sens. Il est malheureusement très probable que sa maman a été tué par les chasseurs. Ce n’est pas la première fois que nous recueillons un orphelin dans cette région : Balangala, quelques années plutôt. Il est donc impératif, malgré la distance du campement d’Ekolo Ya Bonobo, de faire des programmes de sensibilisation.

 

 

Le futur de Bofala ?

 

Avec votre appui, Bolafa pourra rejoindre le sanctuaire Lola Ya Bonobo où il sera pris en charge par nos équipes vétérinaires pour lui apporter tous les soins nécessaires. Il rejoindra sa maman de substitution Niclette et, après une courte quarantaine gagnera  la nurserie du sanctuaire ou il pourra se sociabiliser avec les autres orphelins : Lalia, Bikoro, Lutula, Balangala, et Kwango. Après quelques années, il pourra rejoindre un des groupes évoluant en semi-liberté dans plusieurs hectares de forêt en attendant sa reintroduction en milieu naturel dans la forêt communautaire d’Ekolo où il retournera à l’état sauvage.

 

Avec votre appui, Bolafa pourra rejoindre sa maman de substitution Niclette et les autres bonobos dans la nursery du sanctuaire. Votre don peut l’aider !