Actualités Bonobos Parrainés – Mars 2017

15/03/2017

Vous avez été nombreux à nous demander des nouvelles de Lalia, Bikoro, Lubi, Kinsele, Lopori, Ndjili, Kinzia et Minova. Merci à tous les parrains pour votre soutien qui nous permet de continuer à secourir et à protéger les bonobos.

 

Lalia et Bikoro

Pour ce qui est de leurs nouvelles, ils vont bien ! Depuis début janvier il ne sont plus que tout les deux à la nurserie avec Micheline pour Lalia et Saarrive pour Bikoro. Maman Yvonne, toujours en responsable nurserie assure le bon fonctionnement quotidien. Pour compenser le départ de leurs camarades, Lubi, Kinsele et Lopori, ils passent deux fois par semaine la journée à faire le tour des enclos et explorer de nouveaux coins de forêts du sanctuaire.

Tous deux encore très proches de leur maman de substitution, ils sont de bons camarades et passent une grande partie de leur journée à jouer.

Bikoro est particulièrement joueur mais n’hésite pas à se défendre au moindre essai de Lalia de s’imposer face a lui.

Lalia est quant à elle, un peu plus réservée et fait preuve d’un caractère très curieux mais avec beaucoup de prudence.

Lubi, Kinsele et Lopori

Depuis le 12 janvier, nous avons procédé au transfert depuis la nurserie vers l’enclos 1 de Kinsele, Lopori et Lubi.

Afin d’effectuer une intégration progressive nous avons mis les 3 petits en contact avec Opala et Kikwit dans l’enclos d’isolation. Permettant ainsi un premier contact avec 2 adultes de leur futur groupe. Pendant la nuit il rentre dans la même cage de nuit que l’enclos 1 pouvant ainsi commencer à se familiariser avec tous les bonobos par un premier contact visuel et auditif.


Faisant preuve de beaucoup d’aisance et montrant dès le départ un très bon contact avec leur « parrains » nous avons procédé à une intégration progressive dès le 14 janvier. Kinsele et Lubi ont dès le départ fait preuve de beaucoup de courage et n’hésite pas à se familiariser avec tous les bonobos de l’enclos 1. Un peu plus réservé, Lopori lui reste un peu à l’écart de la masse du groupe mais n’hésite pas à se rapprocher pendant les heures de nourrissage

 

Boma

Femelle juvénile très remarquable par la coloration de ses poils, on dirait une métisse. Cette jeune femelle juvénile est en train de trouver sa place au sein du groupe de l’enclos 2 où elle a été transférée il y a bientôt 1 an avec Minova et Garamba. Présentant un début de gonflement vulvo-anal, elle n’hésite pas à négocier et s’affirmer de plus en plus face aux autres bonobos plus dominants. En pleine croissance, ce nouveau statut de femelle juvénile, lui a permis de devenir la coqueluche de certains jeunes mâles du groupe, s’assurant ainsi une garde rapprochée de tout instant. Très épanouie actuellement avec un développement morphologique qui met en place un commencement de maturité sexuelle, ce qui rend Bili fou actuellement et Eleke jaloux de celui-ci.

Depuis son intégration sociale auprès de l’alliance des femelles, on sent qu’elle est forte de caractère et peux résister aux provocations des mâles. Elle est déjà dans la cadence des négociations sexuelles. Ce qui nous assure que c’est la future star du groupe.

 

N’djili

Toujours d’une grande douceur. L’introduction dans un enclos d’adulte a été pour elle une vraie épreuve. Elle a très vite lié des liens forts avec Kikwit, un grand mâle de l’enclos 1. Pas toujours rassurée par la masse du groupe pendant les heures de nourrissage, nous avons pris le temps pendant quelques mois de la nourrir un peu en retrait du groupe avec Kinzia le temps qu’elle s’habitue au rififi des heures de nourrissage. Depuis son évolution est positive, elle ose maintenant défendre sa place au bord de l’étang et ainsi manger.

Fin décembre elle a souffert d’amibes, nous l’avons donc retenue en cage afin de lui administrer un traitement adéquat pendant quelques jours. Elle a été très collaborative et appréciait la compagnie de Mimi notre infirmière.

 

Kinzia

Femelle juvénile à peine positionnée dans l’équipe et résistante à la pression des mâles après 1 an de passage vers l’enclos1. Elle se débrouille pour manger avec les grands alors qu’elle devait s’isoler dans le passé. Elle se défend seule. Elle a un bel épanouissement et cesse de se faire transporter au dos comme un petit. Nous sommes très fiers d’elle en ce moment car cela nous rassure dans sa position en tant que femelle au sein du groupe.

Merci à vous tous !
A très bientôt !