Que faisons-nous ?

Secourir

rescue-2 (1)

La conservation par la confiscation

Au Congo, il est illégal de posséder, de tuer ou de vendre des bonobos, espèce menacée et protégée par la loi et la CITES (Convention sur le Commerce International des Espèces Menacées d’Extinction). Si des bonobos nourrissons sont découverts sur le marché noir, il faut un endroit sûr pour les accueillir, car ils ne peuvent pas survivre dans la nature sans leur mère. Quand nous sommes alertés qu’un bonobo a été trouvé, nous contactons le ministère congolais de l’Environnement et travaillons avec eux pour confisquer le bonobo et le confier au sanctuaire.

bush-meat-photo

La crise de la viande de brousse

Les sanctuaires pour singes existent à cause du commerce de viande de brousse. Au Congo, le bétail étant rare et cher, jusqu’à 80% de la viande consommée est de la viande sauvage. Lorsqu’ une communauté de singe est tuée, il y a généralement des nourrissons qui s’accrochent à leurs mères. Les chasseurs essaient de vendre ces nourrissons comme animaux de compagnie.

The Bust Meat Trade

Soins vétérinaires

Les orphelins qui arrivent à Lola sont souvent dans un état critique. En plus d’être sous-alimentés et déshydratés, ils peuvent avoir des infections respiratoires, des parasites, des maladies de la peau, ainsi que des blessures physiques. Notre personnel vétérinaire traite les maladies, les blessures visibles et effectue des tests de diagnostic pour les maladies les plus courantes.

Réhabiliter

rehabilitate-1

La nurserie

La prise en charge psychologique est tout aussi cruciale que le traitement physique. Les bonobos qui arrivent sont souvent extrêmement traumatisés par la perte de leur mère et de leur famille. Nous avons perdu plus d’un orphelin à cause du stress pur. Pour lutter contre cela, les bonobos nourrissons sont immédiatement donnés à une mère de substitution qui leur donne tout l’amour et le réconfort dont ils ont besoin pour survivre.

Bonobo released back in the wild, swinging in the trees

Le sanctuaire

Lola ya Bonobo couvre 75 hectares de forêt tropicale primaire. Nous avons plus de 60 bonobos, représentant la plus grande population captive de bonobos dans le monde. Lorsque les bonobos sont prêts, nous les introduisons dans un grand groupe de jeunes et d’ adultes, qui devient leur nouvelle famille. En plus de leur fournir des soins à vie, nous organisons également des programmes d’éducation primés. Plus de 30 000 personnes visitent ainsi le sanctuaire chaque année, la plupart des visiteurs étant des enfants des écoles congolaises. Ils sont les futurs décideurs, et si quelqu’un peut sauver les bonobos, ce sont bien eux.

 

En savoir plus sur le sanctuaire Lola ya Bonobo

Réintroduire

release-1

Une première mondiale

Depuis 2009, nous avons mené différentes actions pour remettre en liberté des groupes de bonobos et leur permettre de retourner à l’état sauvage. La réserve fait le double de la taille de Manhattan soit 20 000 hectares de forêt primaire dans la province de l’Equateur. La réserve est appelée ‘Ekolo ya Bonobo’ qui signifie ‘Terre des bonobos’.

release-1

Ekolo ya Bonobo

Depuis la réintroduction, il y a eu trois naissances sauvages, faisant officiellement du projet un succès. Ekolo est à droite sur la rivière, qui fait partie du réseau principal des voies de transport au Congo. Lorsque les bonobos ont été libérés, des milliers de personnes se sont déplacées de loin pour les voir, beaucoup n’ayant jamais vu un bonobo dans son habitat naturel. Reconnaissant une occasion unique, nous avons commencé des programmes d’éducation qui atteignent maintenant plus de 11 000 personnes par an, le long de la voie principale que les commerçants de viande de brousse empruntent.

En savoir plus sur le site de réintroduction Ekolo Ya Bonobo

release-3 (1)

Projets communautaires

Les gardiens des bonobos sont issus de la population locale d’Ilonga Po. Pour les aider à protéger les bonobos, tout en développant leur propre communauté, nos bénévoles ont travaillé pour améliorer leurs conditions de vie. Nous avons livré du matériel médical pour une clinique d’accouchement, des médicaments pour la pharmacie du village, du matériel éducatif pour les 12 écoles, et des uniformes pour l’équipe de football locale.

Une histoire à succès

Lomela

Lomela a été découverte, avec deux autres bonobos, à Lodja, une petite ville proche d’une forêt riche en faune et en mines de diamants. Sur les trois orphelins, seule Lomela a survécu et a été recueillie au sanctuaire.

L’histoire de Lomela